HOMEPAGE
GALERIE
EXHIBITIONS
BACKGROUND
CONTACT
 
Né à Besançon en 1980
Diplôme de l'Institut National Supérieur d'Expression Plastique de Besançon en 2003. Félicitations du jury.
Vit et travaille entre Cuba, l’Inde et la France.
Son oeuvre fait partie de nombreuses collections privées prestigieuses en Inde, Europe, Etats-Unis, Brésil.

Thomas Henriot dessine. Sur le motif. Au Maroc, au Liban, au Togo, en Chine, en Argentine, à Oman, au Mali, en Mauritanie, en Inde, à Marseille, à Cuba, au Brésil, partout où ses pas le mènent à la rencontre des autres et de terres étrangères. L’artiste dessine au sol plusieurs œuvres d’affilée sans interruption, en public, et la présence de son corps au travail reste à jamais marquée dans ces rouleaux qu’il transporte avec lui, peintures légères et nomades.

Il réalise ses peintures sur de longues bandes de papier japon de 45 cm de large et pouvant aller jusqu’à 25 m de long, qu’il déroule au fur et à mesure de l’avancement du dessin, posant sa composition de façon quasi spontanée, presque aléatoire. Il juxtapose au motif figuratif, paysages, architectures, personnages, le frottage d’éléments réels qui sont à sa disposition autour de lui. Il mêle ainsi la représentation et son emprunte, l’image et la réalité.

L’encre de chine, rehaussée quelquefois d’encre et de couleur, est sa technique privilégiée dont il approfondit la connaissance auprès de peintres traditionnels chinois, lors d’un séjour en Chine populaire en 2005 (Beaux Arts de Xi'an). La vivacité du trait, sa continuité, l’ampleur du geste, donne une originalité à ces documentaires de voyage, album de souvenirs, mais aussi aboutissement d’une performance chorégraphiée dans l’espace urbain, gestuelle qui organise l’espace du dessin en processus existentiel.

EXPOSITIONS PERSONNELLES (sélection)
2016
Thomas Henriot. Galerie Céline Moine, Loft 4.40, Lyon (octobre)
Solo show, Start, Galerie Céline Moine, Galerie Saatchi, Londres (septembre)
Thomas Henriot, Larnoline, Sauve (juin)
Across the city, Basu Foundation for the arts, Habitat Center gallery, New Delhi; Basu foundation, Calcutta; Nine Fish Gallery, Bombay.
Palais des Paris, Takasaki, Japon
2015
IFM, Ile Maurice
Takasaki, Japon
La Couleur de l'été. Exposition itinérante New York/Miami. Galerie Céline Moine
2013- 2014
Across the city. Exposition itinérante en Inde New Delhi, Chennai, Kolkata, Mumbai, Hyderabad
2012
Objets Choisis. Institut français d'Alexandrie (Egypte)
No Brasil, Maison des métallos, Paris
Carrington Street art gallery, Calcutta (Inde)
Cuba Si ! ISBA de Besançon
2011
No Brasil, Centro cultural Justiça Federal, Rio de Janeiro (Brésil)
Te estoy amando locamente, Caroline Vachet Gallery, Christian Têtedoie, Lyon
Retrato urbano, Inox Gallery, Rio de Janeiro (Brésil)
Dessins Exotiques, Acazar Gallery, Marseille
Digression, Centro de Desarrollo por las Artes Visuales, La Havane (Cuba)
2010
Bois Rouge, Espace Enblanco, Berlin (Allemagne)
Bénarès, Galerie Caroline Vachet, Lyon
2008
Alliance Française de Buenos Aires (Argentine)
2007
Mascate Osfa, Ambassade de France à Oman
Sultanat d'Oman
2006
Centre Salalah, Sultanat d'Oman
Shiva Lingam, IUFM de Besançon
2005
Following the flow, Kanoria Center For Art, Ahmedabad (Inde)
Following the flow, Alliance Française de Bhopal (Inde)
2004
Following the flow, Alliance Française de Pondicherry (Inde)
Following the flow, Daira Art Gallery, Hyderabad (Inde)
Itinéraires Bis, Besançon
2003
IUFM Vesoul
Valencia, Conseil régional de Besançon
Valencia, Hôtel-de-Ville de Besançon

EXPOSITIONS COLLECTIVES (sélection)
2016
The Solo Project, Galerie Christophe Tailleur, Bâle, Suisse
Ddessin, galerie Céline Moine, Atelier Richelieu, Paris
2015
C'est Extra ! galerie Céline Moine, Paris
2014
Yia Art fair, Céline Moine et Félix Frachon, Paris
Galerie Céline Moine, Lyon
2013
Slick Art Fair, galerie Céline Moine, Paris
Et Alors?, en résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon, commissaires Céline Moine et Caroline Vachet
Cutlog, Galerie Céline Moine, New York (USA)
Musée d'Art Contemporain de Brasilia (Brésil)
Enivrez-vous, Céline Moine & Caroline Vachet, Lyon,
2011
Galerie Caroline Vachet, Lyon
Selection Art Fair, Bâle (Suisse)
2010
Nouvelle Vague, Musée des Beaux Arts de Dole
Galerie Greset, Besançon
2009
Drawing Now, Caroussel du Louvre, Paris
2005 et 2007
Biennale de Besançon
2004
Traversée du paysage, Musée Baron Martin, Gray

RESIDENCES
2016 Bénares (mai, Inde) – Tanger (juin) – Cuba (juillet)
2015 Takasaki (Japon) - Ile Maurice
2014 Athènes (Grèce) - New York (USA) - Inde (janvier, Calcutta)
2013 New York (USA) - Tanger, Rabat (Maroc)
2012 Alexandrie (Egypte)
2010 Rio de Janeiro (Brésil)
2010 La Havane, Cuba, aide à la création, DRAC Franche-Comté - AF, Rio de Janeiro (Brésil)
2008 Buenos Aires (Argentine) - Rio de Janeiro (Brésil)
2007 Artist in residency, Atelier Nomade (Maroc, Mauritanie, Mali)
2006 Artist in residency, Centre Franco-Omanais, Sultanat d'Oman - Bénares (Inde)
2005 Bénarès (Inde) - Training in Beaux Arts de Xi'an (Chine)
2004 Bénarès (Inde)
2003 Artist in residency, Institut Français de Valencia (Espagne) - Essaouira (Maroc)
2002 Essaouira (Maroc) - Lomé (Togo)
2001 Beyrouth (Liban)

HAPPENINGS
2009 AF Curitiba (Brésil) - AF Recife (Brésil) - AF Tijuca, Rio de Janeiro (Brésil)

PUBLICATIONS (sélection)
Thomas Henriot. Entretien avec Henry-Claude Cousseau. Collection Sur la Route II. Galerie Céline Moine (2016)
Thomas Henriot. La Couleur de l’été, Dragon Prod et galerie Céline Moine (2014)
De Bouche à oreille, Jacques Montredon, éditions Cêtre
L'Homme s'écrit noir sur blanc, éditions La Sorbonne, Paris Racine
Nô, Jacques Montredon, éditions Cêtre
NO BRASIL, Thomas Henriot, Rio de Janeiro
japan
newyork
marseille
 
Toute impulsion relevant du désir, du désir le fantasme. Au fondement de tout mouvement amenant à me déplacer(en premier lieu le corps) , le fantasme serait un déclencheur et les lieux investis un terrain de vérification.
Ainsi l'idée pré-conçue jouet-elle un rôle clé dans le choix d'un lieu, en tant qu'elle est le point de départ d'une expérience. Parlons une fois encore de Segalen et de l'idée selon laquelle l'exotisme est un moyen de savourer une distance face à une altérité, d'attiser une curiosité face à d'autres codes, comme alibi alors pour ouvrir le champ au dessin. Car c'est le lieu du dessin qui compte.
A l'instar d'une vérification scientifique (« l'expérience »), le dessin opère selon un protocole, une confrontation physique avec l'autre; de là les conséquences plastiques menant à la proposition d'un « lieu autre », une alternative aux espaces réels. Nous voyons naître des horizons à notre œil invisibles et révélés par le trait qui serpente dans le lit de papier.


THOMAS HENRIOT