HOMEPAGE
GALERIE
EXHIBITIONS
BACKGROUND
CONTACT
 
japan
newyork
marseille
 

Je copie piètrement les peintres chinois, leurs œuvres mal reproduites dans les livres à l'usage de la copie. Dans l'atelier qui, il a beau se trouver ici en Chine, est semblable à tous les ateliers de toutes les écoles d'Art du monde, besoin maladif de liberté, la recherchant sans cesse, étouffant.
Étrange confrontation.
Malgré les efforts du professeur qui vient le soir jusque dans ma chambre pour expliquer les règles de l'ancestrale peinture, je ne parviens pas à me contraindre à la quête du geste des anciens, obsédé par mon propre geste.
Et comment le décapiter puisqu'il est mon guide, mon phare « dans la nuit du réel ». Chaque jour j'en digère le monde.

THOMAS HENRIOT